Pouilly Fumé

Pouilly-Fumé : des saveurs inédites !

Le saviez-vous ? Le qualificatif de « fumé » tient autant à la « pruine » grise, qui recouvre les grains de Sauvignon à maturité qu’au goût de pierre-à-fusil, typique de ce vin, qui a obtenu une AOC en 1937. Faisant face au vignoble de Sancerre, le vignoble de Pouilly s’étend sur 1224 ha sur la rive droite de la Loire. Son sol (calcaires, terres blanches et silex), son cépage dominant (le Sauvignon) en font le frère jumeau du Sancerre.

Et pourtant, quelle surprise ! Lors de votre dégustation d’un Pouilly-Fumé, vous découvrirez un plaisir totalement inédit : le vin, sec, et pourtant fruité, avec des notes florales, est marqué par la minéralité et notamment par ce goût inimitable qui vous renvoie immédiatement l’image de silex qui s’entrechoquent. Un palette complexe qui vous révèle tout le travail des vignerons. Les vrais amateurs sont d’ailleurs souvent des inconditionnels de ce goût typique.

A boire très jeune… mais pas seulement !

Vous aurez grand plaisir à déguster le Pouilly-Fumé généralement dans les 6 à 18 mois suivants la récolte, si vous souhaitez conserver le fringant et la fraîcheur de la jeunesse. Entre amis, en famille mariez-le à un fromage de chèvre, des poissons en sauce, des viandes blanches ou des coquilles saint-jacques.

Mais vous serez également comblés par certains Pouilly-Fumé dont le potentiel de garde justifie un peu de patience : la maturité va en développer les caractéristiques pour en faire un excellent vin de plaisir, complexe et attachant.
Un conseil ? Découvrez à la Cave des vins de Sancerre le Pouilly-Fumé « Passiflore », vin de garde typé à déguster en solo pour un moment d’introspection gourmande ou en amoureux !